Olio extra vergine d'oliva Puglia

L’Huile d’Olive Extra-vièrge

L’olivier domine le paysage du Salento et l’huile constitue l’ingrédient principal de la cuisine locale. L’huile des Pouilles, désormais connue et appréciée dans le monde entier, a obtenu de multiples reconnaissances comme étant un produit d’excellence.

La saveur de l’huile d’olive extra-vièrge du Salento est l’expression fraiche et naturelle des variétés d’olives caractéristiques des Pouilles, comme les olives «leccine» et les «celline». L’huile locale est un produit excellent qui accompagne tous nos plats chauds mais qui est aussi à déguster cru sur du pain et sur tous les produits du potager.

Vino Negroamaro Salento Puglia

Le «Negroamaro»

“Negro Amaro” ou “Niuru Maru”, “Nicra Amaro” ou “Nero Leccese”. Le “Negroamaro” est un vin connu sous différents noms, mais qui possède le même caractère.

Son parfum rappelle les terres ensoleillées du Salento alors que sa saveur inimitable ont fait qu’il soit apprécié dans toute l’Italie et même à l’étranger.

Son origine est très ancienne et remonte, très probablement, à la colonisation grecque qui eut lieu dans toute la péninsule du Salento dans l’antiquité. Le “Negro Amaro” a grappes de grandeur moyenne, les gros grains de raisin dont les épaisses peaux noires avec leurs veines violettes protègent son jus exquis. Cépage généreux, il se cultive “ad alberello” (à petit arbre) et on en obtient des vinifications de qualité.

Du “Negroamaro” on produit des robustes vins rouges ou des vins rosés frais et parfumés, idéaux pour accompagner les plats de terre et de la mer typiques de la cuisine locale. Les visites des caves organisées par nos producteurs sont incontournables.

Cicoria otrantina verdura Puglia

La Chicorée d’Otranto

À Otranto, dans la vallée du fleuve ‘Idro’ et autour des lacs Alimini, dont les terrains sableux contiennent une riche source d’eau superficielle captée par des «pozzelle», (citernes pas très profondes creusées à la main) pousse la Chicorée d’Otranto.

Ce qui caractérise ce légume est la particulière délicatesse et l’absence du goût amer typique des autres chicorées. La Chicorée d’Otranto a d’excellentes qualités dépuratives et est adaptée pour la préparations de délicieux plats légers. Elle peut aussi être dégustée crue, seule ou sous forme de salade. Elle est excellente cuite au four avec des olives.

Cava di Bauxite Otranto

La Carrière de Bauxite

La Carrière de Bauxite (en italien: Cava di Bauxite) est une ancienne mine d’extraction dans laquelle s’est formé un petit lac dont la couleur de l’eau crée un contraste incroyable avec celle des murs rocheux qui l’entourent.

Le lac, formé à partir des multiples sources d’eau présentes sur le territoire, possède un couleur bleu vif, contrastant avec le rouge intense des rives, lié aux résidus de bauxite.

Il se trouve à proximité du phare de ‘Punta Palascia’ et du mont ‘Sant’Angelo’, à quelques kilomètres au sud d’Otranto, en poursuivant dans la direction du Bois ‘Le Orte’. La mine est à ciel ouvert et le site est en visite libre.

Laghi Alimini Otranto

Les Lacs ‘Alimini’

Situés au nord d’Otranto, les lacs ‘Alimini’ sont deux lacs, Alimini Grande et Alimini Piccolo (petit), reliés par un canal appelé «Lu Strittu». Ils font partie du site naturel protégé: «Alimini».

Alimini Grande est entouré presque complètement de pinèdes et de garrigue méditerranéenne. Sa salinité est presque égale à celle de la mer, étant donné qu’il a été créé par l’érosion de la terre par la mer. La partie septentrionale, appelé «Palude Traguano» est riche en sources, parmi lesquelles celle dont le nom est: «Zudrea» qui, avec la mer, alimente le lac.

Alimini Piccolo, appelé également «Fontanelle», est alimenté par le canal «Rio Grande» et il est riche en sources d’eau douce, c’est pourquoi les eaux du lac sont principalement douces.

La zone est l’idéale pour ceux qui désirent observer de nombreux oiseaux, des espèces migratoires, tels que: la cigogne blanche, le flamant rose, les grues, les oies selvatiques et les cygnes. De nombreux rapaces sont présents, comme les faucons du marécage, les faucons crècerelle, les faucons milvus, les aigles impériaux, le hibou réel, la chouette hulotte et la chouette effraie.

L'albero della vita, mosaico nella cattedrale di Otranto

L’Arbre de la Vie (Mosaïque de la Cathédrale)

La mosaïque au sol de la Cathédrale d’Otranto a été réalisée par le moine ‘Pantaleone’ entre 1163 et 1165. Réalisé grâce à environ 600.000 carreaux de mosaïque en pierre calcaire, la mosaïque recouvre entièrement le sol de la Cathédrale.

Dans la partie centrale est représenté un arbre avec les branches du bien et du mal, qui, selon la majorité des experts, représente l’arbre de la vie, toutefois existent différentes écoles de pensée mais ne sont toujours pas parvenus à une explication commune que satisfasse toutes les hypothèses.

Autour de l’arbre sont représentés nombreuses scènes extraites de l’ancien testament ou d’autres contextes.

Parmi lesquels on peut observer: l’expulsion d’Adam et Eve du paradis terrestre, le Roi Arthur chevauchant un bélier, Caïn qui tient dans la main un bâton lorsqu’il frappe Abel qui se tord de douleur, le démon sous forme de serpent entre Adam et Eve, la tempête universelle avec la main de Dieu sur Noé qui est agenouillé et de l’autre côté les animaux qui montent sur l’arche.

La richesse des éléments représentées, par de nombreux symboles appartenant à différentes cultures, sont un témoignage de plus du fait que la position géographique dont bénéficie Otranto a facilité les échanges et les rencontres parmi cultures et peuples différents, entre l’Occident et l’Orient.

Cattedrale di Otranto

La Cathédrale d’Otranto

Il s’agit de la Cathédrale la plus grande du sud des Pouilles et elle est située dans la partie la plus haute de la ville, en plein centre de l’ancien bourg.

Il a été construit dans la seconde moitié de l’an 1000 sur les vestiges d’un domus romain, d’un village messapien et d’un temple paléochrétien. Il est dédié à Santa Maria Annunziata.

L’épisode le plus célèbre lié à la Cathédrale est certainement celui de l’invasion turque de 1480, pendant laquelle furent massacrés, à l’intérieur de l’église, tous les chrétiens qui s’y refugiaient. En outre, la Cathédrale fut transformée en Mosquée et ses trésors artistiques furent détruits. La population d’Otranto subit toutes ces brutalitées jusqu’à ce qu’elle soit libérée par les Aragonais.

L’intérieur de la Cathédrale est composé de trois nefs. En effet, dans la dernière nef se trouve la chapelle des martyres (en italien: Cappella dei Martiri), c’est-à dire des 800 chrétiens massacrés car ils refusèrent de renier leur foi, et il s’agit de la partie de l’église dédiée à la commémoration de l’extermination des ‘Martyres d’Otranto’.

Vista di Otranto

L’ancien bourg d’Otranto

Otranto est la commune la plus à l’est de la botte et elle a représenté pendant des siècles un lieu d’échange culturel, artistique et commercial entre Occident et Orient.

Elle compte 5.724 habitants et est bâtie sur le canal d’Otranto qui sépare l’Italie de l’Albanie. En 2010 l’ancien bourg a été reconnu comme Patrimoine Culturel de l’UNESCO pour la paix et elle fait partie du club ‘Les plus beaux bourgs d’Italie’.

Otranto est une ville fortifiée et son ancien bourg est enfermé par des murs défensifs dont l’accès à l’intérieur se fait par la porte: «Porta Alfonsina».

Les témoignages du passage des différents peuples, comme les Lombards, les Byzantins, les ducs d’Anjous, les Aragonais et les Turcs, sont ses trésors artistiques et architecturaux, comme le château Aragonais, ancienne forteresse militaire fait construire par Ferdinand I d’Aragon, et actuellement utilisé pour des expositions et des évènements culturels, célèbre également car il a donné son nom au premier roman gothique de la littérature anglaise.

De la place où s’érige le château part un labyrinthe de ruelles qui parcourent tout l’ancien bourg et lient les lieux les plus caractéristiques et les beautés artistiques comme la Cathédrale de «Santa Maria Annunziata», l’église byzantine «Chiesetta di San Pietro», l’église «Madonna dell’Altomare», les anciens bâtiments.

Le grand système de défense des murs d’Otranto est le résultat de nombreuses modifications qui se sont succédés au cours des siècles, de l’époque messianique et romaine jusqu’à la rénovation effectuée par les ducs d’Anjous.